Le ministre des Infrastructures publiques reconnaît en Jayen Chellum un ami et dit donc respecter son combat. Pour lui faire changer d’avis, Nando Bodha dit lui avoir envoyé un pack de documents pour l’aider à comprendre l’utilité du projet Metro Express.

Ce qui est certain, dit Bodha, c’est que le projet sera bien mis en œuvre. Il en veut pour preuve les procédures d’appel d’offres qui ont été enclenchées ainsi que les expropriations déjà mises en œuvre pour faire la place au tracé du Metro Express.