Fini le permis à point. Adieu le Driver’s Licence Counterpart. Le ministre des infrastructures publiques précise les changements en profondeur au système d’amende et aux délits routiers actuellement en vigueur.  Une loi dans ce sens sera présentée au Parlement dès le mois de mars.

Pour Nando Bodha, il s’agit d’abord de faire disparaitre la perception selon laquelle le système d’amende actuel est injustement punitif et compliqué. Pour cela, le gouvernement a décidé de revoir le nombre de délits routiers sérieux, dont l’accumulation est passible d’une suspension voire de l’annulation d’un permis de conduire. Mais également d’enlever certains radars vus comme des «pièges » et de peindre ceux restant dans une couleur phosphorescente susceptible d’attirer l’attention de loin.