A trois semaines de Noël, un risque de pénurie guette l’île sœur. La préfecture a déjà qualifié la situation d’inquiétante face au blocage du port et évoque des risques de rupture de biens d’alimentation. Alors que certains conteneurs ont été déroutés vers Maurice et Dubaï, près d’un millier de conteneurs dédouanés dans lesquels se trouvent des produits frais, du blé pour les boulangeries, des médicaments et autres attendent d’être livrés, indique le Journal de l’île de la Réunion (JIR).

Les enfants seront les grands perdants, certains conteneurs de jouet déroutés ne pouvant arriver dans l’île que dans un délai d’un mois. Le saumon frais a déjà dépassé la date de préemption et finira à la poubelle. Le port a pu être débloqué le lundi 3 décembre et les gilets jaunes , qui voulaient «négocier» la sortie de certains conteneurs ont été chassés par les forces de l’ordre.

Mais aucun conteneur n’a encore été livré, au grand dam des commerçants qui comptaient sur les fêtes de fin d’année pour se refaire une santé financière. De l’autre, les dockers traînent aussi les pieds, disant être solidaires des «gilets jaunes». Les stations-service ont été réapprovisionnées, mais les habitants ont été invités à « limiter » leurs déplacements. La Noël et le Nouvel an auront un goût particulier chez nos voisins cette année.