Les affaires semblent bien fonctionner pour le caïd emprisonné Peroomal Veeren. Vingt-et-un après avoir cueilli son épouse, Bibi Zafira Ameer, à la route Alma, à Vallée Pitot, sur les dénonciations du travail social Ally Lazer, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) a découvert qu’elle a perçu pas moins d’un million de roupies entre janvier et juillet 2017.

Deux perquisitions ont été menées tôt ce jeudi 8 novembre Mont-Ida et Plaine-Magnien avec le soutien de la Divisional Supporting Unit (DSU), la Police Dog Section et la Special Supporting Unit (SSU). Un suspect a été arrêté dans la première maison tandis que dans la seconde, inoccupée, 24 pouliah de gandia, 95 graines de cannabis et des armes tranchantes ayant été trouvées sur place.

Le suspect interpellé a balancé le nom d’un voisin qui était déjà dans le radar de la Commission anticorruption, de même que le propriétaire de la maison de Plaine-Magnien. Le suspect est toujours interrogé et la femme de Peroomal Veeren devrait être questionnée de nouveau sur la provenance de l’argent sur ses comptes en banque.

L’équipe de Navin Beekarry avait procédé en février 2017 à la saisie d’une BMW, d’une Nissan Juke et d’une Toyota Vitz achetées chez Sunshine Auto ainsi que trois motos et une somme d’à peu près Rs 500 000, dont la majeure partie en euros, chez Bibi Zafira Ameer. La jeune femme et ses proches vivent bien au-dessus de leurs moyens et leurs biens ne correspondent aucunement à leurs revenus officiels.

Des bijoux, des équipements de chantier – similaires à ceux importés par Navind Kistnah et qui ont été saisis chez Christelle Bibi à travers Dinesh Dookhit, voisin et partenaire en affaires de l’ex-gardien de prison Oumeshlall Ramsurrun arrêtés dans l’affaire des 118 kilos d’héroïne saisis en mars 2017 – et un système de sonorisation de la marque Bose avaient été trouvés chez elle. Un snack qu’elle gère à proximité de l’hôtel Pearle Beach, à Flic-en-Flac, était équipé d’appareil valant près d’un demi-million de roupies.

Le beau-frère de Peroomal Veeren, Khalid Ameer et la tante septuagénaire de celui-ci, Afroz Peerbux, avaient également été interpellés à l’époque. Comme par coïncidence, Khalid Ameer est «locataire» d’un appartement acheté par Oumeshlall Ramsurrun et sa concubine Bibi Maitab Phutully à Flic-en-Flac. Celle-ci avait déclaré avoir monnayé ses charmes en Grande-Bretagne pour pouvoir s’offrir ces biens.

Le beau-frère de Peroomal Veeren, Khalid Ameer et la tante septuagénaire de celui-ci, Afroz Peerbux, avaient également été interpellés à l’époque. Comme par coïncidence, Khalid Ameer est «locataire» d’un appartement acheté par Oumeshlall Ramsurrun et sa concubine Bibi Maitab Phutully à Flic-en-Flac. Celle-ci avait déclaré avoir monnayé ses charmes en Grande-Bretagne pour pouvoir s’offrir ces biens.