C’est à descente d’avion que Roshi Bhadain a réagi aux derniers développements dans l’affaire Bet 365. Pour le leader du Reform Party, les journalistes de l’express sont victimes de persécution. Il dit avoir agi dans le strict respect de sa fonction d’avocat, après avoir été sollicité par Nad Sivaramen, de la Sentinelle pour représenter Hussein Abdool Rahim. Bhadain affirme qu’aucune accusation de complot de peut être portée contre lui.

Roshi Bhadain devrait également être entendu par les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department, cette fin de semaine.