«Nous sommes dans un panier de crabes.» C’est ainsi que Roshi Bhadain qualifie les relations entre les partis de l’opposition durant la pré-campagne de la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Le leader du Reform Party dit ainsi ne pas comprendre pourquoi Xavier Duval a porté des accusations contre lui, alors que leur entente était cordiale jusqu’ici.

Bhadain précise qu’il aurait pu porter plainte suite aux propos du leader de l’opposition. Toutefois, il dit vouloir pardonner celui-ci car, estime-t-il, Duval ne comprend pas comment le leader du Reform Party peut fédérer des soutiens précédemment acquis au patron du PMSD.

Interrogé sur la date de la partielle au numéro 18, Bhadain croit savoir que les mois de septembre ou décembre semblent les plus propices. L’ancien ministre MSM exclut toutefois toute législative anticipée, affirmant que Pravind Jugnauth cherche à rester au pouvoir le plus longtemps.