En déplacement au Royaume-Uni, l’avocat était resté discret dans un premier temps à la suite de la volte-face de Hussein Abdool Rahim (HAR) qui avait formulé des accusations contre l’ancien Attorney General Ravi Yerrigadoo. Ce samedi, Roshi Bhadain a lancé sa contre-offensive, non seulement contre le témoin qui dit avoir été manipulé par lui et l’express. Mais également contre Nawaz Noorbux, Radio Plus et Défi Plus.

S’estimant diffamé par les propos de HAR tenus en direct sur le plateau de Radio Plus, ce jeudi 21 septembre, le leader du Reform Party leur réclame solidairement Rs 50 millions. Bhadain exige également des excuses et un communiqué pour rétablir les faits. Ainsi que l’arrêt de la publication ou de la diffusion d’information de nature diffamatoire à son égard.