Pour Roshi Bhadain, le Reform Party est loin d’être un one-man-show. Le candidat à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) dit qu’il sera en mesure de le prouver dès le lendemain de la partielle, quand son parti présentera 60 candidats aux prochaines législatives. Bhadain jure que c’est seuls que les jaunes se présenteront devant l’électorat. Il a ainsi profité de son meeting à Quatre-Bornes, ce vendredi 6 octobre, pour décrire quelques-unes des mesures que le Reform Party compte mettre en œuvre s’il est porté au pouvoir.

En attendant, Bhadain se montre très critique envers les partis d’opposition qui brigueront les suffrages le 17 décembre au no 18. Le leader du Reform Party  dénonce ainsi le «traître» Xavier Duval qui pratique, selon lui, du «communalisme scientifique». Il s’en prend également à Arvin Boolell, qu’il accuse de cacher les erreurs passées de Navin Ramgoolam.