Le leader du Reform Party porte de sérieuses accusations à l’égard du ministre Sudhir Sesungkur. Pour Roshi Bhadain, le comportement passé de l’actuel ministre des Services financiers, alors qu’il était un opérateur du secteur, le rend inapte à assumer cette fonction. Selon Bhadain, Pravind Jugnauth avait été mis au courant des démêlés de son actuel ministre dans le passé, mais l’aurait malgré tout choisi pour faire partie de son gouvernement.

Toutefois, prévient Bhadain, le comportement récent de Sesungkur qui utiliserait sa fonction pour des règlements de compte politiques le conduira bientôt à dire tout ce qu’il sait sur ce dernier. A moins que Pravind Jugnauth ne le limoge avant.

Bhadain s’est également expliqué sur le fonctionnement de la Financial Services Commission (FSC) alors qu’il était le ministre de tutelle du régulateur du secteur financier. Pour Bhadain, c’est en toute indépendance que la FSC a décidé de l’octroi des licences, notamment dans le cas d’Álvaro Sobrinho.