La beauté du projet, assure le ministre de la Bonne gouvernance, c’est la certitude qui l’accompagne. Ainsi, Roshi Bhadain assure que l’Heritage City, dans le centre du pays, permettra à l’Etat d’engranger 1,7 milliard de dollars (Rs 61 milliards) sur les 30 prochaines années. Selon le ministre, le montage financier qui permettra de concrétiser ce projet est un « modèle » qui sera répliqué par le gouvernement afin d’assurer la viabilité des grands projets d’investissements publics.

Roshi Bhadain a également commenté la situation de la radiotélévision nationale lors de sa rencontre avec la presse, ce samedi. Si la dette de Rs 1 milliard de la MBC est passée à Rs 600 millions en l’espace de quelques mois, des efforts substantiels devront être consentis pour améliorer la gestion de l’institution. Toutefois, avoue Bhadain, même si cela aurait été le cas dans le privé, la réduction du personnel de la MBC par environ 400 personnes n’est pas à l’agenda du gouvernement.

Egalement détenteur des portefeuilles des Technologies de l’information et de la communication ainsi que des Services financiers, Bhadain a estimé que les initiatives prises pour développer de nouveaux secteurs d’activités dans les services financiers permettra à ce secteur de se diversifier et d’améliorer ses revenus. De même avec la permission accordée aux entreprises de BPO de recruter un travailleur étranger qualifié pour chaque Mauricien, de nouvelles opportunités d’affaires pourront être saisis par les entreprises basées à Maurice.