C’est devant davantage de partisans que de journalistes que Roshi Bhadain a pris la parole pour la première fois après sa démission comme député, ce vendredi. Pour le leader du Reform Party, c’est par devoir pour les électeurs de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) qu’il a renoncé à son poste de ministre, puis à celui de député.

Rappelant que l’élection partielle qu’il déclenche a valeur de test de popularité pour le gouvernement et la politique de Pravind Jugnauth, le leader du Reform Party déplore le manque de cohésion au sein des partis d’opposition.

Si Bhadain a une nouvelle fois critiqué le projet Metro Express et son modèle financier, il dit vouloir se mesurer à celui qui persiste à maintenir le projet sur les rails: Pravind Jugnauth. Il met ainsi le Premier ministre au défi de démissionner également comme député afin de se mesurer à lui au numéro 18.