Le lancement officiel du Reform Party (RP) a été l’occasion pour Roshi Bhadain de donner un avant-goût de l’action très frontale qu’il compte mener contre la « mafia » installée au gouvernement selon lui. Présent au rassemblement du RP à Beau-Bassin, ce vendredi 3 février, Xavier Duval a confirmé que Bhadain sera à ses côtés sur le front bench de l’opposition et bénéficiera de la moitié de la durée de Private Notice Question pour cuisiner le gouvernement.

Bhadain a donné un avant-goût des dossiers qu’il traitera dans l’opposition en évoquant des malversations présumées au Central Electricity Board, dans le rachat de l’ex-clinique Apollo Bramwell, la mise en place d’une raffinerie à Albion ou encore les contrats d’approvisionnement de la Mauritius Duty Free Paradise.

Si le RP compte mener la vie dure au gouvernement, le parti entend mettre en place ses instances de réflexion avec 10 comités chargés de travailler les dossiers nationaux prioritaires dans le cadre d’un exercice de consultation nationale.

Pour Bhadain, la montée en puissance de son parti et sa ligne dure envers le gouvernement conduira à des élections anticipées dès 2018.