Dawood Rawat n’a pas caché sa volonté de jouer un rôle important dans le paysage médiatique local. Actionnaire important du groupe Défi Media et de Radio Plus, le patron de la BAI a également fondé son propre groupe de presse Yukondale, sans grand succès. Il a cherché par ailleurs à acquérir une part importante dans l’actionnariat du groupe La Sentinelle, en vain.

C’est cet appétit qu’a sévèrement critiqué Roshi Bhadain aujourd’hui. Expliquant que l’entrée de BAI au capital d’entreprises de presse correspond à la volonté de son propriétaire d’influencer l’opinion publique.