L’enquête de police concernant Anil Bachoo dans l’affaire Betamax est bouclée. Il revient maintenant au Directeur des poursuites publiques (DPP) de se prononcer. Et de dire s’il y a matière ou  non à poursuite. Le constable Nasseemudin Bulladin, de la Cybercrime Unit, a indiqué à la Cour de Port-Louis que le bureau du DPP est en présence des dossiers y relatifs depuis le 17 décembre.

Les hommes de loi de l’ancien ministre des Infrastructures publiques, soit Yatin Varma et Raj Pentiah, ont de nouveau réclamé des précisions quant aux déroulements de l’enquête, notamment sur le délai requis par le bureau du DPP pour étudier les deux dossiers. En attendant la décision de celui-ci, la magistrate Adila Hamuth a prolongé la remise en liberté conditionnelle d’Anil Bachoo.

Anil Bachoo répond à deux charges provisoires, soit d’entente délictueuse et de breach of Procurement Act, et ce dans le sillage de l’enquête sur le processus ayant mené au choix de Betamax pour le transport de carburant acheté par la State Trading Corporation.

Photo : Anil Bachoo (à g.) en compagnie de son avocat Yatin Varma en Cour intermédiaire, ce 21 janvier.