Le leader du MMM estime que le gouvernement a raison de traduire le Royaume-Uni et les Etats-Unis devant la Cour internationale de Justice sur le question de la souveraineté de Maurice sur les Chagos. Cette initiative, suggère Paul Bérenger, doit néanmoins s’accompagner d’efforts de lobbying à l’international afin de rallier le soutien de nations comme l’Inde à la cause nationale.

Si le chef des mauves affirme que le gouvernement doit démarrer tous les préparatifs pour faire passer une résolution devant les Nations Unies en septembre afin d’aller devant la CIJ, il explique toutefois que les discussions doivent continuer avec les USA et la Grand Bretagne afin de trouver une solution par la voie diplomatique. Toutefois, Bérenger estime que les propos du nouveau chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis, laissent entrevoir que son pays maintiendra une attitude intransigeante sur la souveraineté des Chagos.

Paul Bérenger s’en est par ailleurs pris à Ivan Collendavelloo qu’il accuse d’avoir injustement sanctionné un cadre du Central Electricity Board à la suite d’une fuite d’information.