Ce n’est pas un petit pêcheur qui peut se permettre d’organiser l’achat de presque 43 kilos de drogues. C’est l’impossibilité que souligne Paul Bérenger pour réclamer que les autorités traquent plus sérieusement ceux qui financent le réseau d’importation de drogue dans le pays. Le leader de l’opposition s’inquiète toutefois de l’incapacité de l’Anti Drug and Smuggling Unit et de la police à gérer ce dossier. C’est pourquoi, dit Bérenger, l’Independent Commission against Corruption a été appelée à la rescousse. Ce qui constitue « une motion de blâme », selon lui.

Le leader du MMM s’en est également pris à Xavier Duval pour les réponses qu’il a fournies, ce mardi, sur la mort en détention policière de l’ex-policier Arvind Hurreechurn. Le leader de l’opposition s’est, une nouvelle fois, étonné du fait que le constable a été placé dans la seule cellule du centre de détention de Moka dont la caméra de surveillance était défectueuse. Et de se demander si cela n’a pas été fait exprès.

Bérenger a aussi longuement commenté l’annonce du ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni interdisant aux Chagossiens de retourner sur leurs îles natales.