Ashit Gungah prépare l’opinion publique à une hausse prochaine du prix du carburant, estime Paul Bérenger. « Pas question », prévient toutefois le leader de l’opposition. Il estime que le gouvernement doit d’abord rendre des comptes sur l’utilisation de l’argent accumulé dans le Build Mauritius Fund (BMF). Le chef des mauves a expliqué, ce samedi, que Pravind Jugnauth n’a pas répondu de manière précise à sa question relative à l’utilisation de ce fonds au Parlement.

Selon Bérenger, Rs 2 milliards accumulées à travers le prélèvement de Rs 4 sur chaque litre d’essence et de diesel vendu, ne sont pas allées à l’amélioration du réseau de distribution d’eau mais à la réduction du déficit budgétaire. Le leader du MMM affirme donc que le gouvernement doit d’abord expliquer l’utilisation du BMF. Si une hausse du carburant s’avère justifiable, Bérenger propose que le prélèvement de Rs 4 sur chaque litre de carburant soit plutôt réduit.

Par ailleurs, le leader de l’opposition juge qu’il est important de laisser la police effectuer son travail à la suite des tirs sur l’ambassade de France et l’hôtel St Georges, à Port-Louis, dans la nuit de dimanche à lundi. Bérenger estime aussi que les auteurs des quatre coups de feu ne sont vraisemblablement pas liés à des réseaux criminels internationaux.