Le leader du MMM a précisé que son parti n’a pas souhaité apporter son soutien au Good Governance and Reporting Bill pour qu’il ne dépasse pas les ¾ des votes des élus. Car Paul Bérenger estime que la nomination du board de l’Integrity Reporting Services Agency (IRSA) pose toujours problème.

Le gouvernement doit donc, selon lui, rectifier le tir. Soit en amendant le texte voté ou alors la Constitution afin de permettre à la présidence de la République de désigner la direction de l’IRSA en toute indépendance.

Paul Bérenger s’est, par ailleurs, dit solidaire avec les travailleurs à la suite de la décision du gouvernement d’accorder Rs 150 de compensation salariale pour l’année à venir.