Le leader du MMM a prêté attention à la manière avec laquelle Pravind Jugnauth s’est exprimé à Quartier-Militaire, ce vendredi. Pour Paul Bérenger, alors que le départ de Sir Anerood Jugnauth avait été présenté comme « inévitable », le leader du MSM indique désormais qu’il souhaiterait que ce dernier reste en poste et que sa succession sera déterminée par concertation entre le MSM, le PMSD et le ML. Le leader de l’opposition dit rester vigilant. Si le « deal papa piti » revient sur la table, Bérenger contemple une action concertée de l’opposition contre cela.

Commentant le vote de la loi permettant aux officiers de police de se syndiquer, Paul Bérenger a estimé qu’une disposition, absente du texte, permettra aux syndicats de la police de s’associer librement avec d’autres syndicats . Ceci fera probablement l’objet d’un contentieux qui finira devant la justice estime Bérenger. Il prédit d’ailleurs que le gouvernement ne sortira pas gagnant d’une telle situation.

Paul Bérenger a aussi indiqué que sa Private Notice Question de ce mardi 6 décembre sera consacrée au Trade in Services Agreement (TISA) que Maurice s’apprête à conclure à l’Organisation Mondiale du Commerce. Pour le leader de l’opposition, c’est avec raison que les syndicats ont exprimé certaines craintes. C’est d’ailleurs pour les épauler que le chef des mauves dit vouloir aborder cette question.