Pour Xavier Duval, la cause est entendue. Si le MSM n’a pas de représentant au Conseil de district de Rivière-Noire, c’est à l’initiative d’un conseiller MMM que la motion de destitution de Véronique Leu-Govind a été votée. Le signe évident, dit le leader du PMSD, qu’il y a une entente entre les mauves et le MSM pour remplacer la présidente du conseil de l’Ouest.

Mais Paul Bérenger nie l’accusation. Affirmant que les bleus sont de «mauvais perdants». Tout en admettant que la motion pour remplacer Leu-Govind est venue du MMM, le leader des mauves estime que la destitution de l’ancienne présidente, votée ce vendredi 20 octobre, est justifiée. Car celle-ci avait trop politisé le Conseil de district de l’Ouest, accuse Bérenger.