Il ne faut pas s’attendre à un commentaire de Paul Bérenger sur les accusations portées contre Pravind Jugnauth par le condamné Peroomal Veeren. Le leader du MMM dit vouloir laisser la commission d’enquête sur les drogues boucler ses travaux et soumettre ses conclusions avant de faire des commentaires.

Bérenger estime toutefois que le MSM a contribué au problème de fond : c’est-à-dire le manque de transparence dans le financement politique. Le chef des mauves accuse, en effet, le MSM d’avoir «mis des bâtons dans les roues» lorsque les réformes portant sur ces questions avaient été discutées au sein du gouvernement MSM-MMM de 2000-2005.