On sait déjà qui a déjà été candidat du MMM à Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) dans le passé, rappelle le leader du MMM. Toutefois, Paul Bérenger explique qu’une élection partielle ayant sa spécificité, les mauves ont choisi leur candidat en conséquence.

Si Roshi Bhadain a appelé à l’unité de l’opposition pour la partielle qu’il déclenchera en démissionnant la semaine prochaine comme député, le parti du cœur entend, lui, faire face à l’électorat de la circonscription.

Paul Bérenger s’en est sévèrement pris à la gestion des dossiers courants aussi bien par Pravind Jugnauth que par son prédécesseur au poste de Premier ministre. Au premier, il reproche d’avoir embarqué le pays dans une voie de développement «unsustainable». Tandis qu’il accuse sir Anerood Jugnauth de n’avoir pas su garder le contrôle de son gouvernement alors qu’il était à sa tête.

Comme Xavier Duval cette semaine, Paul Bérenger réclame la démission du ministre Sesungkur.