«Nul» ou «ti lespri». Le leader du MMM ne manque pas de qualificatifs à l’égard du Premier ministre. Paul Bérenger en veut pour preuve la décision de Pravind Jugnauth de confier à un comité interministériel le soin d’évaluer les recommandations du rapport de la commission d’enquête sur les drogues. Pour le chef des mauves, cette décision a pour but de retarder voire de bloquer l’application des recommandations de Paul Lam Shang Leen.

Lors de sa rencontre avec la presse, ce 4 août, Bérenger a également critiqué le choix de Bobby Hurreeram comme deputy speaker de l’Assemblée nationale. La séance parlementaire de ce vendredi était d’ailleurs inutile pour lui, ce qui explique pourquoi le MMM l’a boudé.