« Un chapelet d’effets d’annonce ». C’est ainsi que le leader du MMM qualifie le budget que présente le ministre des Finances ce jeudi 8 juin. Pour Paul Bérenger, les discours précédents de Vishnu Lutchmeenaraidoo et Pravind Jugnauth seront les mêmes que celui de ce jeudi. Soit des « promesses qui resteront lettres mortes »

Interrogé sur la récente démission du Solicitor General du conseil d’administration de la Financial Services Commission, Bérenger a estimé que Dhiren Dabee a pris la bonne décision. Cela, au moment où la polémique enfle sur de possibles pressions visant à influer sur les conclusions du rapport de la FSC sur les transactions boursières de Swan et Rogers portant sur les titres de New Mauritius Hotels.