Paul Bérenger dénonce un exercice de «pa mwa sa, li sa indesan » de plusieurs acteurs politiques. Selon lui, la responsabilité du MSM, de Roshi Bhadain, du PMSD et des travaillistes est toutefois déjà établie dans l’affaire BAI.

Le leader du MMM estime ainsi qu’au lieu de trouver une solution pour repayer les anciens clients du groupe de Dawood Rawat, le Premier ministre et ministre des Finances se rend en Inde. Lors d’une visite qu’il pense avoir été insuffisamment préparée.