«San fer fezer», Paul Bérenger estime que Nita Juddoo s’achemine vers une victoire lors de la partielle de ce dimanche 17 décembre. Si le leader du MMM affirme que voter en faveur de la candidate mauve revient à choisir un «vrai changement», il explique qu’Arvin Boolell n’est que le «paravent» de Ramgooolam.

Nita Juddoo a également insisté sur l’utilité d’un vote en sa faveur. Décrivant ce choix comme une sanction à l’égard du gouvernement. Contrairement aux autres partis traditionnels, la candidate dit avoir mené une campagne «propre» où le respect de l’adversaire a primé.