Le leader du MMM affirme que le gouvernement ne mesure pas le risque qu’il prend en retardant l’installation de générateurs susceptibles de produire 60 mégawatts supplémentaires pour le réseau électrique national. Pour Paul Bérenger, le fait de retarder l’augmentation de la capacité du réseau fait courir au pays le risque de black-out régionaux dès la fin de cette année. La situation deviendrait encore plus volatile en 2016, selon le chef des mauves.

Bérenger demande aussi que le rapport d’un expert international soit rendu public. Le document, selon le chef de l’opposition, étudie les différents types d’énergie pour lesquelles Maurice pourrait opter à l’avenir. Ce sont les suggestions que font l’expert international en matière d’énergies vertes qui intéressent particulièrement le patron des mauves. Car ce dernier précise que leur coût demeure important dans plusieurs cas.