La question du départ prématuré de Sir Anerood Jugnauth de la tête du gouvernement se pose désormais estime Paul Bérenger. Sa lecture de la Constitution l’amène à penser que le deputy Prime minister Xavier Duval ou encore le leader du MSM Pravind Jugnauth ne sont pas les deux seuls choix possibles de la présidente de la République. Le chef des mauves pense, en effet, qu’Ameenah Gurib-Fakim pourrait nommer une autre personne qu’elle estime pouvoir diriger une majorité au Parlement. Tout en rappelant que la présidente peut tout aussi bien décider de dissoudre l’Assemblée nationale et rappeler le pays aux urnes.

Par ailleurs, le leader de l’opposition, malgré le démenti du bureau de l’Attorney General, persiste à dire que l’Etat à bien proposé environ USD 100 millions [soit Rs 3.5 milliards] en dédommagement à Betamax pour avoir rompu prématurément son contrat de transport de carburants. Bérenger estime que la procédure d’arbitrage actuellement en cours entre l’entreprise et l’Etat pourrait aboutir à un dédommagement de Rs 7 milliards, payable par le gouvernement.