Le leader du MMM estime inélégant de la part de Pravind Jugnauth de rejeter sur le ministre Anwar Husnoo la responsabilité de la colère des marchands ambulants à la sortie d’un congrès du MSM, ce jeudi soir. Si Paul Bérenger dit comprendre la colère des Mauriciens à l’égard du gouvernement, il n’encourage nullement qu’on s’en prenne à des ministres. Malgré le fait que Pravind Jugnauth soit « cheap », assène-t-il.

C’est au ministre des Finances que le leader de l’opposition fait également porter la responsabilité de la manière dont les dossiers Boskalis et Air Mauritius sont traités. Pour Bérenger, c’est le cercle de Pravind Jugnauth qui a notamment conduit au retrait de Me André Robert et Me Désiré Basset de la procédure disciplinaire enclenchée contre Mike Seetaramadoo.