Le leader de l’opposition qualifie l’affaire BAI de « tremblement de terre financier ». Toutefois, Paul Bérenger affirme que les signes avant-coureurs étaient visibles depuis quelque temps. Il en veut pour preuve sa Private Notice Question de novembre 2013 [voir le verbatim ici] durant laquelle il avait interrogé Xavier Duval, le ministre des Finances d’alors sur la situation financière de la British American Insurance. Le prédécesseur de Vishnu Lutchmeenaraidoo s’était alors montré rassurant au sujet des finances du groupe.

Par ailleurs, Paul Bérenger estime que la manière dont le gouvernement gère démontre « un manque de coordination » et illustre « un travail bâclé ». Le chef des mauves critique ainsi le fait que les situations à la British American Insurance et à la Bramer Bank ne sont pas gérées de la même manière par le gouvernement.