Paul Bérenger en appelle à Xavier Duval, après le licenciement du syndicaliste Alain Edouard par la Cargo Handling Corporation (CHC). Il demande au ministre du Tourisme, qui a la tutelle de la CHC, d’intervenir auprès de l’institution afin que le syndicaliste soit réintégré moyennant un avertissement. Pour le chef des mauves, la décision de licencier Edouard est reliée à la volonté de la CHC d’attirer Dubai Ports World comme partenaire stratégique. Or, estime-t-il, l’entreprise du golfe, confinée à un rôle secondaire au port, pourrait décider de ne pas concrétiser son partenariat avec la CHC.

Bérenger n’en a pas toutefois oublié les affaires du moment. Il a ainsi exhorté le Commissaire de police Mario Nobin à se rappeler de l’engagement du Premier ministre à l’effet qu’il n’y aura pas de tentative de « cover up » et donc de renoncer à bloquer les tentatives d’arrestation de Raj Dayal par l’Independent Commission Against Corruption. Dans l’affaire du prêt de Vishnu Lutchmeenaraidoo, c’est le rôle éventuel de l’ancien juge Bhushan Domah comme consultant juridique de la SBM qu’a critiquée le chef de l’opposition. Bérenger a également dit une nouvelle fois son étonnement devant le refus de Vishnu Lutchmeenaraidoo de démissionner comme ministre.

Paul Berenger, dont c’est le 71e anniversaire ce samedi 26 mars, a coupé son gâteau en compagnie de ses camarades de parti.