Le leader de l’opposition ne veut pas donner l’impression qu’il emboîte le pas à Navin Ramgoolam. Il dit toutefois comprendre que ce dernier critique l’attitude du gouvernement à l’égard de l’Inde. Pour Paul Bérenger, l’attitude de Maurice et de Vishnu Lutchmeenaraidoo envers la Grande péninsule a été inacceptable. Il estime, dans la foulée, que le ministre des Finances a été mis sur la touche par le Premier ministre avec la participation active de Roshi Bhadain.

Critiquant sévèrement Ivan Collendavelloo et sa gestion du dossier de l’eau, Bérenger a estimé que l’actuelle direction de la Central Water Authority est elle-même réfractaire à l’idée de faire appel à un partenaire stratégique. Il a également rappelé que le dernier Budget prévoyait la gratuité des premiers 6 mètres cubes d’eau consommées pour tous les foyers. Or, accuse le chef de l’opposition, la promesse demeure non tenue.