Même si le MMM vote, il se peut que le gouvernement n’obtienne pas «le chiffre magique» de 52 votes, soit la majorité des ¾ du Parlement. C’est la crainte qu’exprime Paul Bérenger après avoir appris que des députés mécontents de la l’alliance MSM/ML pourraient faire de la résistance lors du vote des différentes lois de la réforme électorale. Le leader du MMM estime qu’après avoir étudié les différents textes, les élus de son parti pourraient néanmoins soutenir Pravind Jugnauth «under protest».

Le chef des mauves s’en est également pris à Anwar Husnoo pour le dédommagement qu’il a reçu suite à l’acquisition d’une partie de sa propriété à Sodnac pour faire place au tracé du Metro Express. Bérenger insiste que le ministre veut faire croire, à tort, que c’est une juge de la Cour suprême qui a décidé du dédommagement de Rs 15 millions. Quand en fait ce chiffre a été arrêté suite à un accord entre Husnoo et le ministère concerné. La juge n’ayant alors fait qu’enregistrer l’accord entre les deux parties.