Le leader du PMSD ne fait pas grand cas des démissions des membres de la régionale du MMM à Vieux Grand-Port/Rose-Belle. Estimant que certains d’entre eux voulaient être cooptés après avoir perdu lors des élections de la régionale. Paul Bérenger les laisse donc rejoindre le MSM, car selon lui, la décision de ces militants avait déjà été prise.

Bérenger a également contredit Pravind Jugnauth au sujet des points communs entre la réforme électorale que propose le gouvernement et celle défendue précédemment par le MMM. Le chef des mauves a circulé les propositions de son parti, affirmant qu’elles sont substantiellement différentes de celles de l’actuel Premier ministre.