« Nous sommes arrivés assez loin », dit le directeur général au sujet d’un code de conduite que la commission anticorruption élabore pour les députés. Toutefois, après avoir été mis au courant que le ministère de la Fonction publique travaille sur un deuxième code, pour les ministres, Navin Beekarry estime qu’une table ronde est importante pour rassembler les deux textes en un seul code.

Le directeur de l’Independent Commission Against Corruption a dit également vouloir mettre en place une collaboration formelle avec la Mauritius Revenue Authority ainsi que la Police afin de travailler conjointement sur les affaires de blanchiment d’argent liées notamment à la drogue.

Interrogé sur l’enquête que mène actuellement l’acting assistant sollicitor general sur le salaire de Vijaya Sumputh alors qu’elle dirigeait le Centre Cardiaque, Navin Beekarry se dit disposé à partager les dossiers saisis récemment par la commission anticorruption. Tout en précisant que les deux enquêtes n’ont pas nécessairement la même finalité.