Le ministre de la Santé l’a confirmé à Alain Dintu et Sanah Crouche : leur enfant âgé de 6 jours est bien décédé, en février, à la suite d’une erreur médicale. Le ministre les a rencontrés, ce 27 avril.

Selon le Fact-Finding Committee (FFC) mis sur pied pour enquêter sur la mort suspecte du nourrisson, c’est une inversion sur le type de pénicilline à être injecté à Alexander Crouche qui lui a coûté la vie. Les parents du nourrisson se disent satisfaits de savoir que la lumière a été faite sur la mort de leur enfant.

Conformément aux recommandations du FFC, Anwar Husnoo affirme que son ministère a référé le dossier à la police pour enquête. Suivant une autre recommandation du rapport, le ministère de la Santé revoit ses procédures afin d’éviter que ce type d’erreur ne se reproduise.