Le CGS Barracuda, le navire de la National Coast Guard (NCG), est finalement parvenu ce vendredi 12 octobre, à porter secours à la Britannique Karen Slater. Une des trois membres d’équipage de l’Aranui qui participe au World Arc Rally (WAR), un tour du monde, elle a été blessée au dos et à la tête à quelque 440 milles nautiques de Rodrigues. Suivant son appel de détresse au United Kingdom Maritime Rescue Coordination Centre (UKMRCC), celui-ci a alors sollicité l’aide de Port-Louis, cette zone étant sous juridiction mauricienne.

Le CGS Barracuda, qui patrouillait dans notre zone économique exclusive (ZEE), soit à 120 milles nautiques à l’ouest de Rodrigues, a été dérouté vers l’Aranui. Il n’a pu rejoindre le voilier hier soir à cause d’une mer démontée. Embarquée tôt ce matin, la navigatrice âgée de 50 ans sera évacuée vers Port-Mathurin avant d’être dirigée vers Maurice par avion.

L’avion du Maritime Air Squadron (MAS) de la NCG, le Dornier, avait quitté le Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, à Plaisance, le mercredi 10 octobre pour Rodrigues. C’est sans doute à bord de cet appareil que Karen Slater sera évacuée vers Plaisance.

Le mois dernier, le CGS Barracuda et le Dornier étaient en stand-by pour le naufrage du Thuriya, un voilier indien participant au Golden Globe Race (GGR) au sud de l’océan Indien. Le skipper Abhilash Tomy s’était blessé au dos et un avion militaire indien avait décollé de Plaisance pour une opération de reconnaissance.

Ce commandant de la marine indienne a été secouru par L’Osiris, un patrouilleur des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) basée à La Réunion qui voguait près des îles Kerguelen. Evacué vers l’île d’Amsterdam, il devait être dirigé vers Port-Louis sur l’INS Satpura, une frégate indienne, mais il a finalement été emmené dans la Grande péninsule, ses blessures n’étant pas aussi graves.