Alors que Sanjeev Teeluckdharry avait jusqu’au 19 septembre pour s’expliquer devant le Bar Council, celui-ci a reçu dans la matinée du même jour une convocation de la Cour suprême relativement au recours de l’avocat pour contrer cette procédure. Le Conseil de l’ordre des avocats n’agira donc pas, pour l’heure, contre l’homme de loi qu’il estime avoir violé le code d’éthique de par ses commentaires dans le sillage de la publication du rapport Lam Shang Leen.

 

Le Bar Council sur l’affaire Teeluckdharry by ION News on Scribd