Après la décision du DPP de rayer toutes les accusations contre Navin Ramgoolam hier, l’issue du procès d’Anil Bachoo dans l’affaire Betamax semblait connue d’avance. Ce jeudi 24 novembre, les charges de breach of Procurement Act et entente délictueuse ont été rayées contre Anil Bachoo.

L’ancien ministre des Infrastructures dit avoir toujours cru dans la justice divine et le judiciaire. Toutefois, il déplore le temps et les efforts que le gouvernement a mis pour mettre en œuvre une vendetta politique visant, dit-il, à lui nuire et à nuire au Parti travailliste ainsi qu’à son leader.

Anil Bachoo avait été arrêté en juin 2015 dans le cadre de l’enquête de la police sur l’attribution du contrat de transport du carburant acheté par la State Trading Corporation à la société Betamax et son tanker Red Eagle.