Follow Us On

Slider

La crise du coronavirus coûtera jusqu’à 2% d’arrivées touristiques en moins en 2020. C’est ce qu’estime AXYS Stockbroking dans son analyse d’impact économique préliminaire circulée ce 11 février. Bhavik Desai, le head of research d’AXYS, estime toutefois que la crise en Chine n’aura pas de réel effet sur la croissance à Maurice. Évaluant l’impact du coronavirus à un maximum de 0,1% sur l’économie nationale.

Si «des perturbations seront senties» dans le tourisme, AXYS relativise l’impact sur ce secteur en rappelant que que la baisse des visiteurs chinois ne devrait faire chuter le nombre global de touristes visitant le pays en 2020 que de  1% à 2%. Car si 12 000 à 23 000 ressortissants chinois ne pourront pas visiter Maurice cette année, l’essentiel des séjours aurait été effectué durant les deux premiers mois de l’année, affectant ainsi moindrement les arrivées globales les mois suivants. AXYS rappelle également que la baisse des arrivées de la Chine de cette année sera toujours moins importante que le recul de 35% enregistré en 2019.

Le coronavirus aura un impact «non négligeable mais limité», prédit AXYS en relevant que c’est de Chine que proviennent 17% de nos importations. Si l’interdiction de l’importation de certains produits alimentaires de ce pays a été appliquée, cela n’aura qu’un effet relatif, prévient AXYS en notant que les produits comestibles ne représentent que 2% de ce qu’exporte l’empire du milieu vers notre pays.

La crise, rappelle AXYS, intervient également durant le premier trimestre, une période où nos importations chutent de 22%. De ce fait, la firme «anticipe un faible impact sur la balance commerciale» de même que sur les prix à la vente. Les analystes croient savoir que les commerçants pourraient, dans certains cas, absorber les coûts de transport additionnels et les marges réduites, plutôt que de passer aux consommateurs l’intégralité des hausses liées au fait de devoir trouver de nouveaux fournisseurs en dehors de la Chine.

Facebook Comments