C’est à travers un sms, envoyé en début de soirée ce mardi, qu’Aurore Perraud, actuellement courtisée par le Parti travailliste (PTr), a demandé aux journalistes de la laisser tranquille. Pour l’heure, la députée du PMSD dit être davantage préoccupée par la santé d’une de ces proches  « gravement malade » plutôt  « que par ce qui se passe en politique ».

La députée a dû s’expliquer ce lundi avec Xavier Duval après la publication d’un article dans l’express évoquant des tractations pour qu’elle rejoigne le parti du Premier ministre. L’élue de Port-Louis Nord et Montagne-Longue a avoué à son leader avoir été approchée par les rouges mais a néanmoins réaffirmé sa fidélité envers lui durant leur entretien.

Xavier Duval a, pour sa part, émis un communiqué pour « démentir formellement les rumeurs à l’effet qu’il aurait rencontré récemment sir Anerood Jugnauth ». Avec Paul Bérenger, on prête à SAJ l’intention de débaucher le ministre des Finances ainsi que les députés PMSD Aurore Perraud et Thierry Henri. Ce qui donnerait alors une majorité chancelante au Premier ministre avec 35 députés contre 34 pour l’opposition. Toutefois, si Perraud restait au gouvernement dans l’éventualité d’une cassure de l’alliance PTr-PMSD, Navin Ramgoolam disposerait alors d’une majorité de 36 parlementaires contre 33 pour l’opposition.