Showkutally Soodhun est rentré chez lui après avoir accompli son devoir de «bon citoyen». Au bout de près de trois heures d’interrogatoire. Le vice-Premier ministre a, en effet, quitté le Central Criminal Investigation Department aux alentours de 22h.

Il a donné sa version quant aux propos qu’il a tenus, le 18 juillet à Flacq. Dans un extrait vidéo de son allocution, Soodhun déclare qu’il aurait pu tuer Xavier Duval si son garde du corps lui avait remis son arme. Ce qui a poussé Xavier Duval à porter plainte, notamment pour violation de la Prevention of Terrorism Act.

Soodhun estime, ce soir, que le leader de l’opposition «devra prendre l’entière responsabilité de ses accusations».  Il laisse, dit-il, la police faire son travail «en toute liberté».

Son avocat, Raouf Gulbul, précise que son client n’est pas attendu de nouveau aux Casernes centrales. Soodhun s’y était rendu directement dès sa descente d’avion.