Le député de Grand-Baie/Poudre d’Or vient ajouter son grain de sel dans la polémique entourant l’affaire Sobrinho.

Sangeet Fowdar s’est fendu, hier soir, d’un post sur Facebook où il s’interroge sur le fait que l’Angolais serait « surprotégé par des gens importants ». Et de se demander : « Pourquoi Maurice met en jeu sa réputation et son économie pour un ‘investisseur’ inconnu et trop généreux ? »

Interrogé ce matin, il en rajoute une couche. Sans nommer qui que ce soit, il déplore cependant « certaines déclarations » suivant « sertin zafer ki zot pa sipoze fer ».

Or, insiste Sangeet Fowdar, il revient aux régulateurs de faire leur travail, en toute indépendance. « Les politiciens ne doivent pas influencer les régulateurs. »

Le député du Muvman liberater prend à contre-pied son leader, Ivan Collendavelloo, qui a pris le parti d’Álvaro Sobrinho, la semaine dernière.

Fowdar estime, pour sa part, que les investisseurs « de cette envergure » mais qui ont « des antécédents dans leur pays » n’ont rien à faire à Maurice.