Pourquoi l’Etat a-t-il accepté la médiation avec Raj Dayal ? Et de lui verser des dommages de Rs 15 millions ? C’est ce que se demande Shakeel Mohamed. D’autant que la loi est claire, rappelle le chef de file du Parti travailliste : une affaire de ce type logée au bout de deux ans est «time barred».

Mohamed a, par conséquent, déposé une «motion of no confidence» contre l’Attorney General Maneesh Gobin au Parlement.

Raj Dayal réclamait des dommages à l’Etat suivant sa destitution comme Commissaire de police. Une plainte logée plus de 14 ans après les faits.