S’il était «clair» que Vishnu Lutchmeenaraidoo ne ferait pas long feu au gouvernement, sa démission comme ministre également «met la pression sur le gouvernement», estime Reza Uteem. L’alliance MSM-ML, dit-il, ne peut se payer une élection partielle et des législatives coup sur coup.

La circonscription de Piton/Rivière-du-Rempart est le bastion de sir Anerood Jugnauth (SAJ), rappelle le deputy leader du MMM.

Le tandem SAJ-Lutchmeenaraidoo était la formule gagnante de l’Alliance Lepep en 2015, fait ressortir Reza Uteem, car les architectes du miracle économique dans les années 1980. Or, ce n’est plus d’actualité aujourd’hui, affirme le député, que ce soit en ce qui concerne ces personnalités ou le contexte économique. Les deux hommes sont «deux grandes déceptions», «dépassés par les événements».

«Il aurait dû partir depuis bien avant», quand il est passé des Finances aux Affaires étrangères.