Le collectif vient mettre les points sur les « i ». Cela après que l’association des pêcheurs du Sud a  reproché à ces jeunes de vouloir notamment freiner le développement dans cette région en s’opposant au projet hôtelier à St Félix.

Les activistes d’Aret kokin nu laplaz (AKNL) ont, ce jeudi 10 novembre, répondu aux critiques émises à leur encontre.

Quant à la compensation qui sera accordée aux pêcheurs, Sam Gounden fait remarquer que ces derniers ne seront pas les seuls à ne plus bénéficier de la plage de Pomponnette. Il y a aussi les habitants des régions avoisinantes et d’autres Mauriciens.

Judex Rampaul, président du Syndicat des pêcheurs, s’est joint à AKNL. Il demande à ces confrères du Sud de faire preuve de vigilance. Et de ne pas se laisser berner par l’offre de compensation des promoteurs de ce projet hôtelier.