Les marchands ambulants de la Caserne Decaen ne s’installeront finalement pas à la place de l’Immigration, à côté du temple tamoul. Le vendredi 1er mars, en Cour suprême, la mairie de Port-Louis a informé les six dévots du Shrimadu Kannanoor Mariammen Kovil de la rue Abattoir qui réclamaient un ordre interlocutoire contre elle qu’elle va arrêter les travaux en vue de caser ces marchands.
Les six dévots, incluant Devarajen Kanaksabee, considéraient que l’installation de marchands ambulants à côté de ce lieu de culte construit par des dockers d’origine tamoule équivalait à un manque de respect envers eux. A travers l’avoué Pazhany Rangasamy, ils ont énuméré les soucis que vont occasionner la présence des marchands, que ce soit en terme d’espaces pour le parking, de pollution sonore et de saletés.
Le lord-maire, Daniel Laurent, explique que les structures en métal placées sur la gare routière seront enlevées.