Le gouvernement doit mettre en place un mécanisme avec des psychologues et des médecins, entre autres, pour mieux encadrer les personnes âgées placées en maisons de retraite. Cela afin d’éviter des cas d’abus ou de maltraitance de ces pensionnaires. C’est l’une des suggestions de Khalik Gurreebun, vice-président du comité Senior Citizen de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP).

Autre appel en cette Journée mondiale des personnes âgées : un suivi auprès de la National Transport Authority s’agissant des autobus qui refusent de transporter des seniors. Ou encore un contrôle des prix des médicaments en vente en pharmacie.