Une autre polémique dans la polémique entourant la plage de Pomponnette ? Aret Kokin Nu Laplaz a publié une série de photos, ce mardi 26 décembre, sur son compte Facebook. Le commentaire qui l’accompagne met en cause le rôle de Vassen Carooppunnen, conseiller du village de Surinam qui, selon le collectif, agirait pour le compte des promoteurs de Pelangi Resorts. Et souligne le lien de ce membre du Mouvement patriotique avec son président Alan Ganoo, de même que le «positionnement flou» du parti sur le dossier Pomponnette.

Alan Ganoo dément, pour sa part, toute implication avec Pelangi Resorts ou le projet hôtelier à Pomponnette à quelque niveau. Le parti de la rose, affirme son président, est résolument contre la déproclamation des plages. Il avait d’ailleurs posé une question parlementaire à ce sujet, affirme Ganoo.

Pour ce qui est de Vassen Caroopunnen, ce dernier affirme avoir agi en tant que conseiller de village et non comme consultant pour Pelangi Resorts, contrairement à ce qu’affirme AKNL, poursuit Ganoo.

Carooppunnen s’est affiché aux côtés de pêcheurs du Sud qui se sont prononcés en faveur de ce projet hôtelier et du développement dans cette région. AKNL souligne, dans son post, le fait que le conseiller est un «gran azan Alan Ganoo dan Lesid». Post qui est accompagné de photos du conseillers avec des activistes du MP et Tania Diolle.

La candidate battue à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes a d’ailleurs été interpellée par des internautes sur le post publié hier, en fin de journée. Tania Diolle a ainsi précisé être contre le projet de Pelangi Resorts, en soulignant sa participation à la manifestation récente d’AKNL contre la déproclamation des plages. L’universitaire d’ajouter : «Si AKNL a envie de se tromper de target tant pis pour eux.» Diolle a aussi posté un message signé Alan Ganoo récusant les allégations d’AKNL comme étant «fausses, sans fondement, diffamatoires et de mauvaise foi».