La première réunion du High Powered Committee mis sur pied afin de trouver une solution pour l’emploi des femmes cleaners contractuelles a eu lieu aujourd’hui. Une rencontre «très intéressante» et «très instructive», selon Jack Bizlall, qui y siège aux côtés des syndicalistes Rashid Imrith et Narendranath Gopee.

Le ministère du Travail a ainsi soumis son rapport. Tandis que le comité a défini son agenda aujourd’hui. Deux sous-comités ont été mis en place pour notamment déterminer les tâches effectuées par ce personnel chargé du nettoyage des écoles.

Pour l’heure, estime Jack Bizlall, le comité Manraj avance dans la bonne direction.

Le High Powered Committee se réunira de nouveau le 3 novembre, au ministère des Finances. Au programme : l’audition de la Confédération des travailleurs du secteur privé, qui milite pour les femmes cleaners et dont les dirigeants se sont engagés dans une grève de la faim à leurs côtés. Mais aussi celles d’ex-ministres de l’Education, comme il avait été convenu mercredi dernier. Les entreprises employant les femmes cleaners pourront aussi faire valoir leur position le même jour.